CŒLIOSCOPIE

 

 

Qu’est-ce que la cœlioscopie ?  

 

Cette intervention consiste à examiner, sous anesthésie générale, l’intérieur de l’abdomen et en particulier les organes génitaux (utérus, ovaires, trompes) à l’aide d’un appareil optique de quelques millimètres de diamètre, introduit par une petite incision le plus souvent au niveau du nombril. La visualisation se fait sur écran relié à la caméra fixée sur le système optique.

 

Comment se passe l’intervention ?  

 

Sous anesthésie générale, l’abdomen est gonflé avec du gaz carbonique par l’intermédiaire d’une aiguille ou d’un trocart (tube creux) mis en place sous l’ombilic (nombril). Cette insufflation est indispensable pour visualiser l’intérieur de la cavité abdominale et repousser l’intestin.

 

Dans ce trocart est introduite une fibre optique reliée à une caméra. D‘autres trocarts peuvent être introduits à travers la paroi de l’abdomen afin de pouvoir y glisser des instruments qui vont permettre de réaliser l’intervention chirurgicale. La durée de l’intervention dépend du geste réalisé, elle peut aller de 30 minutes à plusieurs heures.

 

Existe-t-il des inconvénients ou des risques ?

 

La cœlioscopie est une intervention chirurgicale à part entière. Elle nécessite toujours une anesthésie générale et une hospitalisation dont la durée dépend de la nature des gestes effectués. Hormis les effets secondaires possibles de l’anesthésie (nausées, vomissements, somnolence), certains désagréments peuvent survenir dans la période post-opératoire : en particulier des phénomènes douloureux, principalement dans l’abdomen, pouvant s’étendre aux épaules, dus à la présence de gaz dans le ventre. La prise en charge actuelle de la douleur tend à minimiser ces phénomènes.

 

En pratique

 

Avant l’opération :

  • Vous serez hospitalisée la veille ou le matin même de l’opération.
  • Une perfusion sera mise en place puis vous serez endormie (anesthésie générale).

 

Après l’opération :

  • Vous passerez en salle de réveil pendant deux heures avant de retourner dans votre chambre.
  • La durée de l’hospitalisation sera variable selon le type d’intervention réalisée.

 

 

Infertilité

Grossesse

Accouchement

Allaitement

Hygiène intime

Contraception

Sexualité

Puberté

Ménopause

Infections

Troubles et maladies gynécologiques

Cancers gynécologiques